Que traduisent les spécialisations régionales du baccalauréat ?

Mise en ligne : 10 Mai 2019

Nous sommes désolés, ce dossier ne comporte pour l’instant que des cartes dressant la répartition des lauréats des baccalauréats de la session 2017 dans l’espace français. Il sera complété d’ici à la fin septembre 2019. Mais comme nous prenons le parti de mettre à la disposition de tous les données dont nous avons connaissance nous publions ces figures sans commentaire. En attendant vous pouvez découvrir les inégalités dans la réussite au baccalauréat à l’intérieur des agglomérations

Une répartition très inégale des types de baccalauréat

 bacsdepartements2017

L’augmentation lente du nombre de bacheliers ne s’accompagne pas d’une homogénéisation de la part des différentes filières dans l’espace français. Les séries générales fournissent les deux tiers des lauréats dans les trois départements les plus riches de l’île de France, mais moins de deux sur cinq à Mayotte  en Guyane et en Lozère.  La part des bacheliers professionnels varie du simple au double entre les Hauts-de-Seine (18%) et la Lozère(38%) et celle des bacheliers technologiques presque du simple au triple entre Paris(13%) et Mayotte(31%).

Les séries générales : un indicateur de la métropolisation ?

Cette répartition des séries du baccalauréat est représentative de la reproduction sociale à l’identique de la société française. Dans les départements où les cadres supérieurs et les professions libérales sont fortement présents, donc ayant suivi plus fréquemment des études de l’enseignement supérieur, les lycéens choisissent plus fréquemment un baccalauréat général, un de ceux qui assurent de plus forte chance d’entre et de réussite dans les formations sélectives (médecine, pharmacie, droit, classes préparatoires aux grandes écoles, écoles de commerce et d’ingénieurs). Les départements dans lesquels plus d’un lycéen de terminale sur deux est en série générale, sont majoritairement ceux des chefs-lieux d’académie (13/22)

PCCANDIGEN17.png

PCCANDITEC.png

 

La répartition des candidats au baccalauréat professionnel est une des moins contrastée, dans 82 départements leur contribution est comprise entre 25 et 35%. Les situations plus marquées sont observées dans deux types de départements. Les candidats des séries professionnelles sont proportionnellement peu nombreux dans l’ouest de la région parisienne (Yvelines, Hauts-de-Seine et Paris), ils sont proportionnellement beaucoup plus nombreux dans des départements ruraux  et dans les départements d’outre-mer.

WD996PCCANDIDATBACPRO2017.pngLes baccaluaréats génépclaugen

bacgenral2017xybacgeneral2017zoompcadmipro17PCLAUTEC17.png

xybacstechnologiques2017zoomtechnobac2017

A Mayotte, moins de deux-tiers des candidats au baccalauréat  réussissent. Dans ce département la part des baccalauréats technologiques est beaucoup plus forte que dans le reste de la France, auto-censure des candidats face aux baccalauréats généraux comme dans tous les autres départements d’outre-mer? PCCANDIGEN17.png

PCCANDITEC.png

Analyse des résultats au regard de la composition sociale

Table des matières    Retour à l’accueil