Le financement de l’éducation dans le Monde

Page en cours de réalisation = documents et commentaires incomplets

ICONECHANTIER

 à utiliser avec précaution avant validation définitive.

Des données incomplètes et non actualisées

De multiples raisons conduisent les états à ne pas produire de données fiables sur le fonctionnement de leur système éducatif. Les guerres internes ou internationales, le manque de moyens financiers, conduisent à une absence de données récentes. Ainsi une cinquantaine de pays  n’ont que des données antérieures à 2015. Certains états refusent le regard des instances internationales. Enfin certaines des 217 aires d’observations retenus par l’Unesco pour 2016,  notamment certains archipels de l’Océan pacifique ou de l’Océan indien ne sont pas considérés comme indépendants par les états auxquels ils appartiennent c’est notamment le cas de la Nouvelle-Calédonie pour la France.

Un écart de 1 à 4 entre les états

À l’image de l’inégal richesse et de l’inégal développement le financement de l’éducation dans le monde s’inscrit dans un écart de 1 à 4 pour les pays dont on connaît les dépenses d’éducation. L’écart est très vraisemblablement bien plus important, la plupart des pays ne fournissant pas de données étant dans le groupe des pays les plus pauvres et les moins développés..

WD312PARTPIBMONDE

WD312PIBENSEMBLESREGIONAUX

Les indicateurs calculés par ensemble régionaux agglomèrent, quel que soit ces ensembles, des situations fort différentes et produisent un lissage qui atténuent fortement les écarts, si ce n’est pour l’Amérique du nord composée de seulement deux états. Ceci dit y compris dans cet ensemble les différences en matière de dépenses et d’investissements scolaire peuvent être contrastées selon les niveaux d’observations retenus. Par exemple dans l’Union européenne, la dépense par élève de l’école élémentaire varie dans un rapport de plus de 1 à 3 entre l’état qui investit le plus, le Luxembourg, et celui qui investit le moins pour l’école maternelle, la République Tchèque.

WD312COMPARAISONFINACEMENT¨RIMAIREOCDE

L’écart est encore plus important pour le financement de l’enseignement secondaire, le Luxembourg investit quatre fois plus que la Lithuanie chaque année par lycéen.

WD312DEPENSESECONDAIREEUROPE23

Début de mise en ligne le 13/11/2020

Table des matières   Retour à l’accueil