Les formations professionnalisantes

Les formations professionnelles initiales relèvent à la fois du second cycle du second degré, de l’apprentissage et de l’enseignement supérieur. Leur point commun est la présence dans les programmes de savoirs et d’activités en lien direct avec l’exercice d’une profession et d’une culture sur les secteurs professionnels concernés. Jusque dans les années 1960, les établissements en charge de la formation des ouvriers étaient dénommés centres d’apprentissage, ils sont devenus CET et recrutaient pour l’essentiel après la cinquième. La création des baccalauréats technologiques et des brevets d’études professionnels, puis des baccalauréats professionnels a amener à une nouvelle nomenclature des formations et des établissements.

De manière surprenante, certaines formations universitaires et supérieures, ont occulté leur aspect professionnel alors même que le cursus qu’elles proposent, ou proposaient jusqu’à ces dernières années était centré sur l’accès à une profession, qu’il s’agisse des UFR de médecine, de pharmacie, des écoles normales supérieures… L’institution des diplômes universitaires professionnels ne s’est pas accompagnée d’une véritable promotion de ces formations par les universités. Ainsi pour une part les licences professionnelles sont hébergées dans des lycées auxquels elles assurent la possibilité de fournir à leurs élèves des possibilités de poursuite d’études sur place.

L’apprentissage

Les lycées professionnels 

L’enseignement agricole

Les formations supérieures

Les formations professionnelles après le baccalauréat

La formation aux professions paramédicales, un marché rémunérateur en développement

Les écoles d’ingénieurs implantation

  

Mise en ligne : 10 Mai 2019

Table des matières   Retour à l’accueil