État des besoins et des moyens

L’obligation scolaire a été imposée à la fin du XIXème siècle et va être étendue aux enfants de 3 à 5 ans dans le cadre de la réforme en cours. Les besoins de formation définis par l’État sont à la fois qualitatifs, l’enseignement a un contenu, celui des programmes, et quantitatifs,  il faut accueillir et former l’ensemble de chaque classe d’âge, pendant le temps scolaire, fixé par les horaires officiels. L’État organise ainsi la reproduction et l’évolution de la société, en assurant la transmission des valeurs et des savoirs, le renouvellement de la main d’œuvre et l’accès aux innovations. A ces besoins collectifs s’ajoutent les demandes des individus et des groupes sociaux. Les différents secteurs économiques  demandent une formation professionnelle adaptée à leurs besoins, les parents désirent que leur enfants accèdent au moins à une position sociale équivalente à la leur, sinon meilleure, des groupes culturels souhaitent la transmission de leurs traditions.  Les pages suivantes permettent d’en prendre la mesure

 

Le financement de l’éducation en France , Le financement de l’éducation dans le Monde

écoles et établissements

Une offre élémentaire de plus en plus concentrée, très inégale selon le niveau de scolarisation  , Écoles des départements ruraux, les exemples de la Manche et de la Creuse

Un réseau d’établissements secondaires qui évolue lentement, L’équipement informatique du second degré public,

L’enseignement privé : une présence très inégale selon le niveau de scolarisation

Ressources humaines

Les affectations des enseignants du public, Les enseignants du privé, moindre qualification et plus grande précarité  Services médicaux et sociaux scolaires

Rétrospective

Les besoins et les moyens, édition 2010   ,   Le supérieur dans les années 1960

Mise en ligne : 10 Mai 2019

Table des matières   Retour à l’accueil